Des recettes, des partages, des infos

Les meilleures madeleines du commerce sont celles de Liverdun!

Les meilleures madeleines du commerce sont celles de Liverdun!

Non je ne suis pas chauvine…mais gourmande voilà tout!

A Liverdun, la boutique “Les véritables madeleines de Liverdun” attire chaque jour les clients et ce depuis 1922!

Nature, mirabelle, bergamote et dorénavant sans gluten… il y a des madeleines pour tous les goûts et ce notamment grâce à une fabrication artisanale simple et efficace.

Pour ceux intéressés voici la petite histoire:

“On attribue généralement la naissance de la madeleine à une jeune pâtissière de Commercy, Madeleine Paulmier, qui inventa en 1755 la recette pour Stanislas Leszczyński, duc de Lorraine et beau-père de Louis XV.

Selon d’autres sources incertaines, ce biscuit en forme de coquille Saint-Jacques aurait été créé en hommage aux pèlerins de Compostelle.

On doit à Marcel Proust la renommée internationale de la madeleine. Dans son oeuvre ‘A la recherche du temps perdu’, la madeleine devient le catalyseur de ses souvenirs d’enfance.

L’histoire des véritables madeleines de Liverdun commence au début du XXème siècle lorsque le boulanger Joseph Rouvenacht aidé de son mitron Marcel Chenel profitent de l’afflux des nancéens qui souhaitent jouir des bords de la Moselle à Liverdun pour lancer ces fameux biscuits.

Ils atteignent une notoriété nationale en 1927 lors de la journée gastronomique Lorraine à Paris. Après la Guerre, André et Pierre Chenel, fils de Marcel, continuent à développer l’activité en les distribuant dans le grand Est de la France.

Aujourd’hui les fameuses madeleines sont commercialisées par l’entreprise meusienne Clair de Lorraine, qui a repris l’affaire familiale Chenel en février 2015.

Les madeleines sont toujours produites selon la recette d’origine, par deux pâtissiers travaillant dans l’atelier de fabrication installé depuis les années 1980 à la ZAC de la Champagne (15.000 à 20.000 madeleines sont produites par jour).

Désireux de perpétuer la tradition, Vincent Ferry, le patron de Clair de Lorraine, envisage d’installer prochainement dans le magasin de Nancy en face de la gare un four pour cuire les madeleines et les faire déguster sur place aux clients…

Moi, je les utilise en accompagnement d’un dessert, pour le goûter ou petit-déjeuner mais aussi pour les émietter au fond des mes tartes aux fruits trop juteux (mirabelles, cassis, rhubarbe…).

Facile à trouver même en supermarché. On devrait toujours en avoir à la maison!

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *